Vous n'êtes pas sûr qu'il y ait suffisamment de demande là où vous pensez installer un parking vélo, et vous ne souhaitez pas consacrer un morceau d'espace public à cet effet si ce n'est pas absolument nécessaire ? Les modules de parking test sont là pour vous aider à faire les bons choix.

Il y a, dans toutes les villes, une forte demande latente en stationnement vélo. Mais pas n'importe où, car certains endroits sont boudés par les cyclistes. Certains crient même au scandale quand ils voient des arceaux vélo inoccupés sur un espace de parking automobile. Le gestionnaire de voirie se doit donc de localiser son stationnement vélo au bon endroit, sous peine de mécontenter tout le monde au final.

Parking vélo temporaire (fietsvlonder)

Depuis deux ans, la ville de Rotterdam expérimente les fietsvlonders, des modules de parking vélo amovibles, qui permettent d'installer rapidement du parking vélo à un endroit où on pressent une demande. 

S'ils sont utilisés, ils sont alors remplacés plus tard par du stationnement vélo définitif. Si ce n'est pas le cas le module est enlevé et l'espace est rendu à d'autres usages. L'expérience dure généralement entre trois et six mois.

Ces modules se composent d'un plateau en bois, sur lesquels des arceaux sont fixés. Il y en a 19 actuellement en rotation à Rotterdam. Ils ont permis jusqu'à présent de placer 105 arceaux permanents (pour 210 vélos), à des endroits où ils répondent à la demande.

Source : Fietsberaad (NL) - CROW

10034 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ