La Fédération Européenne des Cyclistes (ECF) vient de sortir une brochure qui résume les sept services attendus par les cyclistes qui voyagent en train. Un rappel utile à l'heure où certaines compagnies ferroviaires internationales (Thalys, DB, Eurostar) se font tirer l'oreille pour leur mauvaise prise en compte du transport des vélos.

Les sept services attendus par les cyclistes qui prennent le train

Information

Les conditions de transport des vélos doivent être facilement accessibles sur les sites des compagnies ferroviaires et être clairement mentionnées dans les horaires en ligne. Quand on embarque son vélo dans le train, on doit savoir où se positionner sur le quai et visualiser facilement le wagon où embarquer son vélo.

Tarification 

Le coût d'embarquement d'un vélo en trafic intérieur ne doit pas excéder 10 € (15 € en trafic international). Le prix doit être calculé par trajet et pas par train. Un abonnement mensuel ou annuel devrait être proposé en service national.

Billetterie

On doit pouvoir acheter son billet vélo en même temps que son billet de train (via les automates ou en ligne). Quand une réservation est nécessaire pour le vélo, elle doit se faire dans le même processus que la réservation du trajet.

Accessibilité

Le chemin d'accès aux gares doit être bien balisé, de même que celui vers les parkings vélo. Pour accéder aux quais, des ascenseurs ou des escalators doivent être disponibles. Si pas, des goulottes doivent être présentes dans les escaliers.

Transport

Il doit y avoir au minimum huit espaces par train pour des vélos non démontés. Les vélos doivent pouvoir être attachés, voire rechargés quand ils sont électriques. Il faut aussi qu'un tandem ou un vélo couché puisse être embarqué.

Parking

Quand on arrive en gare, la localisation des parkings vélo doit être claire. Ceux-ci doivent être accessibles au moins quinze minutes avant le départ du premier train, et quinze minutes après l'arrivée du dernier (et 24/24h si possible).

Location

On doit pouvoir louer facilement un vélo à sa gare d'arrivée. Soit via un système de vélos partagés, soit via un point de location proche. L'idéal est d'avoir un seul ticket combiné (train + location d'un vélo).

 

En savoir plus

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ