La European Cyclists’ Federation (ECF) vient de publier une nouvelle étude sur les potentiels du vélo en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Cette étude quantifie les émissions de GES induites par l’utilisation du vélo par rapport à d’autres modes de transport.

L’Union européenne s’est fixé comme objectif de réduire les émissions de GES du secteur des transports de 60% entre 1990 et 2050. Nous en sommes loin… En effet, depuis 1990 le secteur des transports est le seul à avoir augmenté ses émissions de GES (+36%) alors que les autres secteurs voyaient une diminution de leurs émissions. Selon l’Agence européenne pour l’environnement, les améliorations technologiques ne suffiront pas à atteindre ces objectifs. L’ECF s’interroge donc sur le potentiel de la pratique du vélo pour y arriver.

Affiche ECFL’étude montre que les émissions de GES dues à la pratique du vélo, si l’on prend en compte l’entièreté du cycle (production, entretien et consommation en “carburant”), sont plus de dix fois inférieures aux émissions induites par les déplacements en voiture particulière.

Autre constat intéressant: si la pratique du vélo dans l’Union européenne des 27 arrivait au niveau atteint au Danemark en 2000, c’est-à-dire 2,6 km en moyenne par jour et par citoyen, cela permettrait de remplir un quart de l’objectif de réduction des émissions pour le secteur des transports. Ajoutons à cela une réduction de 10% de l’importation européenne en pétrole brut.

Outre le potentiel de la pratique du vélo ordinaire, l’étude démontre qu’utiliser de manière combinée des modes tels que le vélo à assistance électrique, les vélos en libre-service et les transports en commun participerait à réduire nos émissions de GES.

En conclusion, des plans ambitieux doivent voir le jour pour mettre fin à l’utilisation abusive des moyens de déplacement motorisés individuels. À nous et aux politiques de faire en sorte maintenant de modifier nos habitudes de déplacement pour atteindre un objectif plus que nécessaire !

Aurélie Willems

9951 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ