C’est au 1er janvier 2017 qu’entre en vigueur la réforme fiscale luxembourgeoise. Celle-ci contient notamment des mesures destinées à encourager une mobilité plus durable. Bonne nouvelle : le vélo n’a pas été oublié ! 

La réforme introduit ainsi un nouvel abattement pour les véhicules particuliers "zéro émission". Celui-ci concerne les voitures électriques et celles à hydrogène (5 000 €), mais aussi les vélos. À partir du 1er janvier, une aide de 300 € sera accordée pour l’acquisition d’un vélo neuf. "Il suffit que le véhicule soit un "cycle au sens du code de la route". Qu’il soit du type vélo de ville, VTT, vélo de course, cargo-bike ou autre n’a pas d’importance", précisent les autorités luxembourgeoises. Les speed pedelecs, dont l’assistance électrique peut fonctionner au-delà de 25 km/h, sont par contre exclus de la mesure. 

Reforme fiscale luxembourgeoise

Réforme fiscale luxembourg

Cette aide prendra la forme d’une déduction fiscale (non pas d’une prime), pour les résidents luxembourgeois comme pour les frontaliers : selon le gouvernement, celle-ci a l’avantage de la simplicité, en comparaison de la procédure nécessaire pour réclamer une prime.

Enfin, la réforme encourage également l’utilisation de véhicules moins polluants dans le contexte des véhicules de fonction. 

Et en Belgique ?

Notre gouvernement encourage une mobilité plus durable au travers d’une réduction d’impôt de 15% à l’achat de motos et cyclomoteurs électriques… à l’exclusion des vélos. Une injustice que déplore notre association ! Certaines communes, ainsi que la Province du Brabant wallon, proposent une prime à l’achat de vélos, électriques uniquement, mais ces initiatives restent relativement isolées. Espérons donc que l’exemple de nos voisins luxembourgeois puisse inspirer le gouvernement belge.

Florine Cuignet

En savoir plus...

► Réforme fiscale luxembourgeoise - mobilité durable : foire aux questions

9950 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ