Le vol de vélo est problématique dans de nombreuses villes : c’est malheureusement l’un des premiers freins au développement du vélo. Londres n’échappe pas à la règle. Au travers de sa campagne “Beat the thief”, l’association London Cycling Campaign réclamait une série de mesures afin de lutter contre ce fléau. Il semble qu’elle ait été exaucée.

Transport for London (TfL) vient en effet d’annoncer la création d’une brigade cycliste. Composée de trente policiers, elle est chargée de la lutte contre le vol de vélo et de la mise en œuvre d’un nouveau projet de “Plan de sûreté vélo”.

Cette mesure vise le crime organisé : les policiers sont appelés à mener des enquêtes et des opérations d’infiltrations. Ils assurent en outre une présence policière visible en patrouillant dans les quartiers sensibles. La brigade est aussi chargée de combattre les réseaux de revente de vélos volés : pour ce faire, elle compte travailler en partenariat avec les sites de revente en ligne, mais également avec les fabricants de cycle et les vélocistes pour instaurer un “code de bonnes pratiques” sur le marché d’occasion. La ville planche actuellement sur une base d’enregistrement unique pour les vélos marqués, afin de faciliter l’identification des vélos et de leur propriétaire.

Enfin, l’action de la brigade sera également préventive, puisqu’elle organisera le marquage des vélos et veillera à dispenser auprès de la population cycliste des conseils pour se prémunir contre le vol.

Dans les mesures du “Plan sûreté vélo”, on relève également l’installation prévue d’ici 2012 de 66 000 places de parking vélo supplémentaires : les emplacements seront placés sous vidéo-surveillance et mieux éclairés afin de décourager les voleurs et les vandales.

Florine Cuignet

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ