La combinaison “train + vélo” a déjà souvent démontré son efficacité et sa rapidité dans la mobilité au quotidien. Mais, s’il est souvent facile de rejoindre une gare à vélo, il est en revanche plus compliqué de descendre du train et d’enfourcher un vélo pour arriver à sa destination finale !

Tout le monde ne dispose pas d’un vélo pliant ou d’un vélo laissé attaché à la gare d’arrivée. Si Bruxelles dispose de ses vélos en libre-service, c’est à l’heure actuelle toujours la seule ville du pays équipée. Et ce système a ses contraintes. Sur la base de l’expérience très positive des chemins de fer hollandais, la SNCB va lancer en mai un nouveau service similaire : Blue-bike, qui permettra au titulaire d’une carte spéciale de pouvoir prendre un vélo pour une journée, sans devoir réserver, dans une trentaine de gares belges (celles qui sont équipées de Points vélos principalement). Ces cartes ne sont pas nécessairement réservées à un abonné SNCB, tout le monde pourra y prétendre, moyennant inscription préalable et paiement d’une redevance annuelle.

cyclistes sur blue-bike

Ce nouveau système est complémentaire aux locations de vélo classiques. Mais il est beaucoup plus souple, car il permettra de descendre du train et de prendre directement un vélo à la gare, que l’on pourra garder avec soi pour la journée (contrairement au vélo en libre-service, qui est facturé à la demi-heure et vite cher pour une journée complète). La facturation de ces utilisations ponctuelles de vélos vous sera faite à la fin de chaque mois. Au final, vous ne paierez que les journées où vous emprunterez un vélo (compter entre 3 et 4€ seulement pour une journée). Le prix du confort de se déplacer en ville, vite et bien ?

Luc Goffinet

9901 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ