Afin d’encourager ses agents à utiliser d’autres moyens de déplacement que la voiture, la Ville de Namur a lancé un appel auprès de ses différentes sections susceptibles de bénéficier de vélos de service. Intéressés par ce type de véhicule pour des missions administratives, les pompiers de Namur ont répondu favorablement à l’offre et ont donc reçu deux VTT rouges flambant neufs.

"Nous n’avons pas émis de demande particulière concernant le type de vélo, du moment que la couleur de cadre corresponde à celle du Service d’Incendie. Mais le choix de VTT est très intéressant. Ces vélos sont robustes et bien pratiques lors des visites sur chantiers pour la prévention incendie", précise le Sous-Lieutenant D.Ghistelinck.

Utilisés pour diverses missions en centre-ville comme la prévention, les visites médicales, les courses express pour la section, les réunions ou encore la visite d’immeubles, les utilisateurs parcourent une distance moyenne de 3 à 4 km à chaque sortie.

Des vélos pour les pompiers namurois

L’annonce de la création d’un pool vélo à la caserne a provoqué deux types de réaction auprès des sapeurs-pompiers : le sourire et l’étonnement. Une note de service a donc été réalisée de façon à clarifier les conditions d’utilisation de ces véhicules. Les intéressés ont alors signé une charte, par laquelle ils s’engagent à respecter le code de la route.

Aujourd’hui convaincus de l’efficacité du vélo comme mode de transport dans la “zone corbeille”, les membres du personnel réservent régulièrement les vélos de même que les officiers ! Le Lieutenant Beaumont montre notamment l’exemple en empruntant jusqu’à quatre fois par semaine les vélos de service : “À vélo, je me déplace beaucoup plus rapidement en ville, j’évite les habituels problèmes de stationnement et en profite donc pour me garer à proximité immédiate du bâtiment ou du site à visiter. Souvent, les passants sont surpris de constater des pompiers à vélo, mais très vite on s’attire la sympathie du grand public”.

Si la fréquence d’utilisation le justifie, le pool vélo peut être amené à s’agrandir. Une demande pour l’obtention d’un vélo à assistance électrique a d’ailleurs été introduite auprès du Service Mobilité, de façon à faciliter les déplacements en dehors du centre ville et donc rejoindre les agglomérations situées plus en hauteur telles que Bouge ou Saint-Servais. La brigade attendra d’être installée sur le nouveau site des casernes pour réétudier dans sa globalité la problématique des déplacements de service. Déjà, il est prévu d’offrir une meilleure structure d’accueil pour les vélos privés.

Sarah Frère

9892 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ