Le vélo est régulièrement à l'ordre du jour, sur les bancs parlementaires aussi !  Retrouvez ci-dessous les différentes questions liées au vélo qui ont été posées durant le mois de septembre au Parlement de la Région de Bruxelles-Capitale. 

► Le RER vélo et la valorisation des talus de chemins de fer (pp.35-40)

Exemples de RER vélo le long des voies de chemin de fer

La mise en œuvre de pistes cyclables express reliant Bruxelles et sa large périphérie en longeant le chemin de fer fait partie de l'accord de gouvernement bruxellois, ainsi que du projet de RER vélo. Une sécurisation de l'assiette existante permettrait, de manière temporaire, d'autoriser les cyclistes à circuler sur la ligne 161. La proposition a été brièvement discutée au dernier groupe de pilotage RER-vélo, avec la Flandre et la province du Brabant flamand, mais aucun engagement n'a été pris. La décision dépend du fédéral et nécessite l'accord des trois Régions. La proposition a été faite au ministre fédéral de la Mobilité de financer les travaux d'aménagement temporaire sur le territoire bruxellois, mais n'a pas reçu de réponse. Le point sera discuté lors d'une prochaine réunion des ministres fédéral et régionaux de la Mobilité. 

Concrètement, les projets de RER vélo le long du chemin de fer visent les lignes 50 et 60, la ligne 26 (qui sera étudiée par Bruxelles Environnement) et la ligne 28 (pour laquelle une étude de faisabilité est en cours avec Beliris).  Des interventions ponctuelles sont prévues le long de la ligne 60. Pour le grand développement autour du talus, il est nécessaire d'attendre le plan d'investissement de la SNCB. 

► La cyclabilité du centre-ville (pp.50-52)

Une série de problèmes ont été pointés du doigt par les associations cyclistes à l'occasion d'une visite de terrain avec l'échevine de la Mobilité de Bruxelles-Ville. Quelles mesures ont été prises lors des réunions d'évaluation mensuelles du piétonnier afin d'améliorer la cyclabilité au centre-ville ? Les voiries sont communales et la Région n'a donc pas de pouvoir d'autorité sur celles-ci, mais il incombe pourtant à la Région de vérifier que les décisions prises par la commune n'altèrent pas la cyclabilité. Une enveloppe de trois millions d'euros sera investie par la Région pour développer un "backbone" de pistes cyclables séparées dans le Pentagone. 

Commission Infrastructure du 26 septembre 2016

9892 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ