Début mai, la petite ville espagnole de Gandie, au sud de Valence, lançait officiellement son système de vélos en libre-service (VLS). À peine un mois plus tard, LaBici compte plus de 7000 abonnés. La ville vient en outre de franchir un pas supplémentaire en devenant la première ville en Europe à adapter son service aux moins-valides.

VLS pour moins-valide à GandieLe service Mobilité de Gandie a présenté il y a peu les quatre vélos flambant neufs destinés aux moins-valides qui stationneront désormais aux côtés des 500 vélos en libre-service classiques. À l’initiative de ce projet : Felipe García-Villarrubia, lui-même cloué dans un fauteuil roulant à la suite d’un accident, et qui a tenu à prouver par sa démarche qu’un tel système de vélos partagés pouvait également être proposé à des personnes souffrant d’un handicap moteur. Le modèle de tricycle a été conçu pour être le plus léger possible et s’actionne à la force des bras : heureusement que la ville présente un relief plat ! Le design a été calqué sur celui des autres vélos du système.

Les quatre vélos actuellement disponibles le sont à l’essai, mais contrairement aux vélos classiques, accessibles 24h/24h, ceux-ci seront seront rentrés chaque nuit. Si le test s’avère convaincant, les autorités municipales ont l’intention d’en élargir le nombre afin d’en équiper chacune des quarante stations de la ville.

Florine Cuignet

10433 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ