En Allemagne, la campagne de sensibilisation "Kopf an : Motor aus" s’est calquée sur les techniques publicitaires… de l’industrie automobile! Il faut dire que l’une des têtes pensantes des messages n’était autre qu’un ancien collaborateur de Mercedes.

Un slogan - “Kopf an: Motor aus” (qui peut être traduit par “Faites marcher votre cerveau : éteignez votre moteur”) - décliné à l’envi sur une multitude de supports : panneaux publicitaires le long des routes, transports publics, caddies de supermarchés, écrans de cinéma, banderoles dans des écoles, et jusqu’au dos des contraventions! Impossible de passer à côté de cette campagne, dont l’objectif était de convaincre les automobilistes de privilégier la marche et le vélo sur des courtes distances, en pointant du doigt l’absurdité de leur comportement.

La campagne était divisée en trois phases : attirer l’attention (rouge), inciter au changement (vert), encourager et motiver (bleu). Chacune d’entre elle s’est déclinée en une multitude d’actions sympathiques et de slogans percutants. Ces images fortes n’ont pas manqué d’attirer les médias, qui ont relayé avantageusement le message.

Campagne Allemagne

Initiée par le Ministère fédéral de l’Environnement, la campagne a été menée dans quatre villes allemandes en 2009, et dans cinq autres en 2010 (dont Berlin). Les résultats d’une première enquête - réalisée sur 1200 personnes à l’issue de la campagne 2009 - s’avèrent bien plus qu’encourageants : plus d’un quart des répondants affirment avoir effectivement modifié leur comportement, et 57% ont déclaré avoir été affectés à des degrés divers par la campagne. À l’échelle de l’Allemagne entière, soulignent les concepteurs de la campagne, ces chiffres auraient des conséquences spectaculaires sur la réduction des émissions de CO2.

Florine Cuignet

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ