Re~Cycle, une organisation active dans le domaine de la coopération au développement, collecte les vélos que les Britanniques n’utilisent plus et les transporte en Afrique.

En Grande-Bretagne, des millions de vélos sont jetés ou sont abandonnés dans des garages, tandis que de nombreuses personnes en Afrique n’ont accès à aucun moyen de transport. La marche peut prendre à 4 heures par jour (collecte de l’eau, trajet vers l’école). Cette charge peut paralyser une famille, ce qui entrave le travail et les possibilités d’éducation. Le vélo permet de réduire la durée des trajets, tout en permettant de transporter des passagers et même de lourdes charges.” Partant de ce constat, l’organisation se charge donc de récupérer les vélos usagés, les remettre en état si nécessaire, et les envoyer en Afrique. À ce jour, ce sont ainsi plus de 30 000 vélos qui ont ainsi été expédiés dans plus de quatorze pays.

Sur place, l’organisation travaille avec différents partenaires. Ainsi, en Sierra Leone, les vélos servent de moyen de communication : disséminés dans les villages autour d’un dispensaire, ils permettent aux habitants de rejoindre celui-ci rapidement pour faire appel à une ambulance lorsque c’est nécessaire. Au Kenya, les bicyclettes sont mises à disposition d’une association qui aide les enfants des rues, afin de permettre à ceux-ci de trouver un emploi.

Projet Re-Cycle en Afrique

Lors du réassemblage des vélos, certaines pièces "de rebut" subsistent. À partir de celles-ci, l’association a créé un modèle de remorque très simple mais robuste, permettant de transporter des charges jusqu’à 100 kg. De même, des partenaires africains de l’organisation ont mis au point le Xtrabike, un vélo qui permet de répondre à des déplacements typiquement effectués sur le continent : transporter de l’eau, des denrées alimentaires, des marchandises, etc. Re~Cycle en vend une version occidentalisée afin de collecter des fonds. Un beau projet qui a incontestablement fait sienne la devise du développement durable : "agir localement, penser globalement" !

Mathieu De Backer

9950 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ