C’est une petite modification pour le code de la route, mais un grand pas pour les cyclistes ! Depuis le 1er octobre, il est possible de signaler des "pistes" cyclables non obligatoires à l’aide des panneaux de type "F99". Une revendication de longue date de notre association qui est enfin réalité !

Pistes cyclables obligatoires et conseillées

 

Jusqu’à présent, le panneau F99 ne pouvait être utilisé que pour qualifier un "chemin réservé". Avec la modification de l’article 2.34 du code de la route (incluse dans la nouvelle législation relative aux vélos électriques), les panneaux F99 peuvent désormais s’appliquer également à une "partie de la voie publique". Il est enfin possible de signaler des "pistes cyclables" conseillées (bien que sur un plan technique, la dénomination "piste cyclable" ne soit pas correcte), mais non obligatoires !

Pour quoi faire ?

Une première vocation de ce panneau sera de remplacer les panneaux de type "D" (usage obligatoire) là où l’on force actuellement les cyclistes à partager un espace trop étroit avec les piétons… Une solution bien souvent inadaptée et génératrice de conflits ! 

Le panneau permettra donc d’offrir une plus grande liberté aux cyclistes en fonction de leur profil :

  • les cyclistes moins aguerris disposeront d’un aménagement séparé du trafic, plus sécurisant pour eux,
  • les cyclistes plus rapides ne seront pas obligés d’utiliser l’infrastructure s’ils la jugent peu adaptée ou pénalisante.

Aménagements cyclo-piétons

Les futurs aménagements pourront également bénéficier de cette signalisation plus permissive. Mais toute médaille a son revers ! Le F99 pourrait aussi devenir un alibi commode pour cautionner des aménagements cyclables sous-dimensionnés, sans avoir à opérer de réels choix de mobilité.  Il faudra donc rester vigilant, afin que ce panneau soit utilisé à bon escient.

Florine Cuignet

En savoir plus

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ