Ce n’est pas une innovation mais leur présence n’est pas encore très répandue en Belgique. Pourtant, le placement d’un petit miroir aux feux tricolores permet aux automobilistes et aux conducteurs de poids lourds de détecter facilement les cyclistes qui sont situés dans leur angle mort et ainsi éviter des accidents souvent mortels.

Chaque année, la Belgique déplore de nombreux accidents liés à l’angle mort des camions. En 2010, on dénombre 25 accidents “angle mort” impliquant des cyclistes dont deux mortels et huit qui ont provoqué des blessures graves. 

Lorsqu’il effectue sa manœuvre pour tourner à droite, le camionneur doit porter son attention sur beaucoup d’éléments en quelques secondes seulement. Grâce à un miroir fixé à proximité du feu tricolore, le conducteur peut aisément voir, alors qu’il regarde quelle est la phase de feu indiquée, si des cyclistes sont présents dans son angle mort.

Ce système a déjà été implémenté dans plusieurs villes de pays voisins.

  • En Suisse, en 2005, l’utilisation des miroirs de type “TRIXI” a été plébiscitée par l’Association suisse des transports routiers ASTAG, PRO VELO Suisse et Les Routiers Suisses qui ont offert des miroirs à plusieurs villes lors d’une campagne de sensibilisation à l’angle mort. Depuis, cette mesure s’est fortement répandue.
  • À Amsterdam, le système a été introduit et testé en 2006. Malgré le fait que l’efficacité n’a pas pu être prouvée vu le peu d’endroits testés et la trop courte période de test, la ville a décidé d’étendre le système: 100 miroirs ont ainsi été placés en 2007 et 2008 sur des routes fort fréquentées par cyclistes et poids lourds.
  • Dans la ville allemande de Münster, l’installation de miroirs aux feux est en test depuis cette année. Malheureusement, comme c’est fréquemment le cas, cette mesure intervient suite à un accident ayant coûté la vie à un jeune garçon.
  • À Londres, le maire Boris Jonhson souhaite améliorer la sécurité des cyclistes de plus en plus nombreux au sein de la capitale. En effet, les accidents entre cyclistes et poids lourds sont trop fréquents et chaque année, plusieurs cyclistes londoniens perdent la vie. Transport for London a recensé plus de cinquante carrefours où la sécurité sera améliorée à court terme pour les cyclistes. Les miroirs de type “TRIXI” aux feux tricolores font partie des mesures. Les jonctions le long des “autoroutes” vélo londoniennes seront également soignées.

Miroir TRIXI à Londres

Ce dispositif peu coûteux mériterait probablement d’être exploité en Belgique. En Wallonie et à Bruxelles, le nombre d’accidents entre cyclistes et poids lourds est cependant peu élevé, mais cela est surtout lié à la faible proportion de cyclistes. Mais comme le dit si bien le dicton: “Mieux vaut prévenir que guérir”, non ?

Aurélie Willems

2566 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ