La police d’Amersfoort, aux Pays-Bas, a mis en place il y a peu une nouvelle méthode pour lutter contre le vol de vélos. Dans un récent communiqué, la police révèle un dispositif mis en place depuis le mois de décembre : des bicyclettes équipées de GPS, disséminées dans la ville afin de jouer le rôle d’appât.

Ces bicyclettes, cadenassées ou non, émettent un signal dès qu’elles sont déplacées : la police n’a plus alors qu’à tracer le vélo. Selon les policiers, un des avantages principaux de cette méthode est qu’ils ne sont pas mobilisés physiquement par la surveillance des vélos. Elle permet en outre d’avoir un aperçu des comportements en matière de vol de vélos : dans certains cas, les vélos équipés de GPS sont retrouvés chez le voleur avec d’autres vélos volés. Parfois, le vélo est juste “emprunté” pour un simple trajet dans la ville.

roue abandonnée

Grâce à ce système de traçage, la police espère faire diminuer le vol de vélos mais également appréhender les suspects. Selon les chiffres avancés par une porte-parole de la police, le vol de vélo représenterait en effet 10% de la criminalité à Amersfoort, et reste trop souvent impuni. En à peine deux mois, cette méthode aurait permis de procéder à neuf arrestations. Il est cependant prévu qu’une première évaluation soit effectuée par la police d’Amersfoort et le Ministère public après six mois de test. 

Florine Cuignet

9883 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ