Lorsque le Massachussets Institute of Technology (MIT) travaille à la conception d’un nouveau type de vélo à assistance électrique (VAE) en collaboration avec la Ville de Copenhague, ça donne "la roue de Copenhague", qui pourrait bien révolutionner le VAE !  

"Élégant, réactif, intelligent": c’est par ces trois mots que ses concepteurs résument la "roue de Copenhague". Présentée à l’occasion du sommet des Nations Unies à Copenhague l’an passé, cette roue intelligente a pour objectif de réduire les quatre obstacles majeurs à la mise en selle (la distance, le relief, l’infrastructure et la sécurité). Elle récupère et stocke l’énergie cinétique lors du pédalage et du freinage afin de la restituer lorsque le cycliste en a besoin, le tout sans fil et sans batterie encombrante. L’ensemble du dispositif est en effet contenu dans cette simple roue, qui peut facilement équiper un vélo classique.

Roue de CopenhagueElle va même plus loin, puisque le cycliste équipé d’un iPhone et d’une connexion Bluetooth pourra accéder à une foule d’informations fournies par l’entremise de capteurs : sa vitesse, son parcours, le niveau de pollution et de bruit, le degré d’humidité, la température, la présence de connaissances à vélo dans les environs…

Le cycliste pourra en outre utiliser les applications de la roue de Copenhague pour bloquer ou débloquer son vélo, changer de vitesse ou encore sélectionner le degré d’assistance électrique souhaité. Enfin, les autorités bénéficieront également de ce système, puisque les cyclistes équipés de cette roue pourront envoyer les renseignements collectés sur leur parcours de façon anonyme, et contribuer ainsi à politique de déplacements de la Ville.

Il vous faudra compter quelque 440€ pour l’achat d’une “roue de Copenhague”, dont la commercialisation est annoncée pour juin 2011.

Florine Cuignet

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ