À chacun sa méthode pour sensibiliser les cyclistes à l’importance d’être correctement éclairé. Lors des dernières éditions de son action éclairage, le GRACQ a distribué gratuitement des LED aux cyclistes mal équipés. À Brême, où l’association cycliste Allgemeiner Deutscher Fahrrad-Club (ADFC) battait campagne, ce sont les cyclistes dont le vélo était en ordre qui ont été récompensés par un billet de loterie.

portraits

Du 17 janvier au 18 février, les membres de l’ADFC se sont associés à la police locale pour contrôler l’éclairage des cyclistes brêmois. Les cyclistes en règle ont reçu un billet pour une loterie comportant de nombreux prix, en rapport ou non avec le vélo : places de cinéma, entrées pour le musée, billets pour la foire du vélo, accès aux spas, cadenas pour vélos… Ceux qui n’étaient pas en règle avaient la possibilité de se présenter à nouveau avec leur vélo correctement équipé afin de recevoir l’un de ces fameux billets de loterie. Lors de la première journée, près de 300 billets ont été écoulés en un peu moins de deux heures, seuls quelques cyclistes imprudents ont été priés de descendre de leur vélo et de poursuivre leur route à pied. L’association cycliste s’est réjouie de ces résultats bien plus rassurants que les statistiques nationales, selon lesquelles 40% des cyclistes allemands circuleraient sans un éclairage adapté.

La plupart des contrôles se sont déroulés aux abords des écoles, un peu avant le début des cours : “Les parents devraient dès le départ équiper les vélos de leurs enfants d’un bon éclairage”, a expliqué le responsable de l’ADFC. Quant aux enseignants contrôlés, ils étaient tous en règle, ainsi que l’a souligné le chef de la police.

Florine Cuignet

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ