Si chaque pays développe ses propres programmes “vélo” au niveau national, régional ou local, l’Europe n’est pas en reste. Active Access en est l’exemple type : développé conjointement dans dix pays de l’Union européenne, ce programme encourage la mobilité active sur de courtes distances quotidiennes, afin d’améliorer la santé et renforcer l’économie locale.

Le constat est simple : les Européens réalisent des déplacements de plus en plus longs dans le cadre de leurs activités quotidiennes, pour le travail, les courses, les loisirs… Des distances qui impliquent systématiquement l’utilisation de la voiture. C’est ce problème qu’Active Access souhaite prendre à bras le corps en réapprenant aux citoyens à penser "local", en leur faisant redécouvrir toutes les potentialités qui existent à deux pas – ou à deux coups de pédale – de chez eux.

L’objectif poursuivi par Active Access est triple : environnemental (économiser 19 600 tonnes de CO2), sanitaire (augmenter de 10% la proportion d’adultes qui respectent le seuil d’activité physique conseillé dans les villes participantes), et économique (renforcer l’économie au niveau local).

Site Active Access

Quatorze villes dans dix pays (la Croatie, l’Autriche, l’Estonie, la Roumanie, la Hongrie, l’Allemagne, la France, l’Espagne, Chypre et le Portugal) participent à ce programme européen, qui a débuté en 2009. Le mois d’octobre 2012 sonnera l’heure du bilan : chaque projet sera évalué, et les plus efficaces seront érigés en exemple. Active Access ambitionne donc une pérennité des activités au-delà de 2012.

Florine Cuignet

9950 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ