Ce lundi 29 mars, l’éminent Maître Pédalo a débarqué dans la capitale du Brabant wallon pour soutenir les cyclistes wavriens dans leur combat pour l’instauration de sens uniques limités (SUL). C’est que la commune est à la traîne : pas un seul sens unique n’a été ouvert à la circulation des cyclistes à contresens, alors que la loi l’exige depuis 2004.

Certaines conditions doivent toutefois être remplies : 

  • la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 50 km/h ;
  • la largeur libre de la chaussée est d’au moins 3 m ;
  • aucune raison de sécurité impérative ne s’y oppose.

L’objectif de l’action était de parler et de faire parler du problème, tout en présentant les choses de manière ludique. Maître Pédalo, campé par un comédien, a relevé le défi avec brio. Vêtu d’une robe de magistrat, un casque cycliste vissé sur la tête, il s’est posé en défenseur de la cause cycliste. 

La ville de Wavre n’ouvre pas de SUL ? Maître Pédalo s’est chargé d’examiner la situation à partir d’un exemple concret : la rue Florimond Letroye. Magnifique rue, relativement calme et large, bordée de plusieurs écoles et du commissariat de police, où la vitesse est limitée à 30 km/h… Le jugement a été immédiat et a pris acte sur le champ : deux ouvriers de la locale de Wavre se sont précipités pour marquer à la farine l’amorce de la nouvelle piste cyclable, ouvrant enfin la rue à la circulation des vélos à contresens. 

Le message véhiculé par cette action symbolique a été remarquablement bien relayé par la presse, ce qui était l’objectif premier. Grande satisfaction au sein des troupes, donc ! Mais nous ne nous arrêterons pas en si bon chemin, le GRACQ a encore du pain sur la planche. En effet, cette action médiatique intervenait à l’occasion de la diffusion de notre état des lieux en matière de SUL en Wallonie et à Bruxelles. 

Et force est de constater qu’il y a encore du travail à faire, notamment pour pousser la Région wallonne à mettre en place une politique volontariste, par des mesures incitatives et/ou contraignantes pour faire progresser le nombre de SUL dans les communes wallonnes récalcitrantes.

Mise en œuvre des SUL : l'état des lieux (2010)

Bénédicte Fontaine

9892 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ