La veille du passage du Tour de France à Bruxelles, les cyclistes quotidiens bruxellois étaient de sortie. L’objectif de l’action : rappeler que le vélo ne se limite pas au sport et au spectacle, mais qu’il est aussi et surtout un moyen de déplacement utilitaire qui mérite davantage d’attention et de respect.

Pression automobile, manque d’aménagements adaptés, problème récurent de vol : les obstacles sont nombreux à la pratique du vélo, mais rien ne semble décourager les cyclistes quotidiens, pour qui se déplacer à vélo est avant tout un plaisir. Les avantages du vélo utilitaire sont nombreux, notamment en termes de lutte contre la pollution et de santé publique. Trop peu médiatisé, il ne rencontre pourtant que peu d’intérêt de la part des pouvoirs publics.

Action vélo de(s) course(s)Rassemblés en un petit cortège tout aussi joyeux que militant, les fontes chargées de victuailles, quelques cyclistes de la capitale s’étaient donnés rendez-vous pour une balade conviviale dans les rues commerçante. Elle s’est achevée par un pique-nique dans le parc du Cinquantenaire.

Au final, très peu d’échos dans la presse, dont les yeux étaient sûrement braqués sur l’événement sportif… mais le message est malgré tout passé: “Les coureurs du Tour de France sont les bienvenus. Nous regrettons seulement que les gens qui enfourchent leur vélo chaque jour et qui ne peuvent pas compter sur une grande caravane publicitaire reçoivent beaucoup moins de place”.

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ