Les travailleurs qui se déplacent à vélo sont en meilleure santé, ne polluent pas et ne causent pas d’embouteillages. Pourtant, notre système fiscal ne valorise guère ce choix. C’est pourquoi le GRACQ et le Fietsersbond organisaient ce matin une distribution de pièces en chocolat aux cyclistes. Un geste symbolique pour rappeler leurs revendications : une indemnité kilométrique obligatoire pour les déplacements domicile-travail à vélo, ainsi qu’une réduction des charges sociales de l’employé cycliste.

Alors que tout monde s’accorde sur la nécessité de favoriser une mobilité plus durable, notre système fiscal pousse littéralement les gens à utiliser la voiture. L’avantage fiscal octroyé via le système de voitures de société est estimé à 4,1 milliards d’euros par an. À titre de comparaison, le montant annuel des compensations financières accordées pour les déplacements à vélo s’élève à 43 millions d’euros…

À l’approche des élections législatives fédérales, le GRACQ et le Fietsersbond réclament une réforme du système vers une fiscalité plus juste. En attendant, les deux associations cyclistes plaident pour que l’indemnité kilométrique accordée au travailleur cycliste ne soit plus une faveur que lui accorde son employeur – comme c’est le cas à l’heure actuelle – mais devienne obligatoire. Les associations réclament également une réduction des charges sociales correspondant au montant de l’indemnité obligatoire, afin de ne pas alourdir les charges qui pèsent sur les entreprises et les encourager à mettre leurs employés en selle.

Action fiscalité

Qu’en serait-il des finances de l’État? La perte consécutive à cette diminution des charges sociales serait largement compensée par les économies réalisées en soins de santé. Des recherches récentes ont par exemple mis en évidence qu’une légère diminution de poids des personnes en surcharge pondérale permettrait à l’État belge d’économiser annuellement 200 millions d’euros! Et les bénéfices “santé” du vélo sont bien plus larges.

Des études ont également démontré que rendre l’indemnité “vélo” obligatoire permettrait d’augmenter de 50% l’utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail. Une excellente mesure donc, qui permettrait d’augmenter le nombre de cyclistes… ce qui est tout bénéfice pour notre société !

Éric Nicolas

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ