Ce samedi 3 avril, le Lapin de Pâques testera la qualité du revêtement des voiries bruxelloises à l’aide de son carton d’œufs. Il sera accompagné dans son périple par le GRACQ et le Fietsersbond. Au travers de cette action, les deux associations entendent protester contre le revêtement inadapté des cheminements cyclables au sein de la capitale.

Pour certains cyclistes bruxellois, c’est “Paris-Roubaix” tous les jours. Infrastructures cyclables inadaptées, nids de poules, bordures, pavés… les rues de la capitale ne sont pas toujours tendres avec les amateurs de la petite reine. La situation est à peine plus réjouissante en ce qui concerne certains itinéraires cyclables régionaux (ICR), ces parcours tout spécialement conseillés aux cyclistes.

Action lapin de Pâques

Le GRACQ et le Fietsersbond ont donc décidé de faire évaluer la qualité du revêtement sur un ICR bruxellois. Dans ce but, les associations ont fait appel à un enquêteur indépendant (et de circonstance !) : le Lapin de Pâques. Ce samedi 3 avril, à 14h30 précise, il enfourchera un vélo, chargé d’un carton d’œufs frais. Sa mission : parcourir un tronçon d’ICR. Au départ du Quai du Commerce, notre lapin empruntera successivement le Quai au Bois de Construction, la rue Marché aux Porcs, la rue de Flandre, la rue Sainte-Catherine, la rue du Marché au Poulet et la rue du Marché aux Herbes pour achever son périple Place d’Espagne. Au terme de son parcours, la proportion d’œufs intacts lui permettra de déterminer très exactement la qualité du revêtement de l’itinéraire. Notre pronostic : une copieuse omelette !

La récente décision de réaménager les abords de la Grand-Place à l’aide de pavés arrondis, malgré les protestations des deux associations, a fortement déçu. Par cette action ludique, le GRACQ et le Fietsersbond réaffirment leur volonté de voir Bruxelles offrir à ses cyclistes un confort et une sécurité élémentaires.

9892 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ