Vendredi 2 septembre, 10h, boulevard Anspach. C'est le départ d'une sortie à vélo avec l'échevine de la Mobilité de Bruxelles-Ville. Objectif : observer, sur le terrain, toute une série de problèmes auxquels sont confrontés quotidiennement les cyclistes dans le Pentagone. 

Depuis longtemps déjà, le GRACQ et le Fietsersbond dénoncent de nombreux problèmes que rencontrent les cyclistes au sein du Pentagone, dans le cadre du nouveau plan de circulation. Des problèmes soulevés en commission vélo, mais également à l'occasion d'une action médiatique (le test d'audition de la Ville de Bruxelles) ainsi que sur les réseaux sociaux (#wakeupels). L'échevine Els Ampe a finalement accepté de venir constater les problèmes sur le terrain, à l'occasion d'un tour à vélo. 

Visite de terrain avec l'échevine de la Mobilité de Bruxelles

Au cours de la visite, divers points ont été abordés, notamment :

  • la rue du Midi : les modifications "temporaires" (rétablissement du trafic dans les deux sens de circulation et la suppression des pistes cyclables marquées) seraient apparemment devenues... définitives. "Il n'y a pas de place pour des pistes cyclables", constate sur place l'échevine, alors que cet axe a été désigné comme axe cyclable majeur ("backbone") et devait être équipé de pistes cyclables séparées.
  • les rues de l'Ecuyer et Fossé aux Loups : malgré les demandes répétées des cyclistes, il est désormais peu probable que les contresens bus-vélo soient rétablis. Aucune solution n'est pourtant apportée pour résoudre le stationnement sauvage et les embouteillages à ces endroits. 
  • la rue des Cendres : l'itinéraire cyclable régional (ICR) SZ a été purement et simplement coupé à cet endroit, pour faciliter l'accès au parking voiture. L'échevine s'est déclarée ouverte à discuter de solutions pour rétablir l'ICR. 
  • la rue Adolphe Max : le parking perpendiculaire et contigu à la piste cyclable (installé contre l'avis de la Police), constitue un réel danger pour les cyclistes. L'échevine semble cependant favorable à notre proposition d'installer le parking en épi inversé, une solution bien plus sécurisante.

Un débriefing aura lieu la semaine prochaine à l'occasion de la commission vélo, afin d'évoquer plus en profondeurs certaines pistes proposées lors de la visite de terrain. Des projets de plans concernant de futures pistes cyclables séparées (rue des Colonies, rue des Alexiens...) seront présentés pour que les cyclistes puissent donner leur avis avant présentation au Collège communal. À suivre, donc...

Florine Cuignet

9950 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ