Ce 20 septembre dernier, le GRACQ a accompagné une vingtaine de députés wallons à vélo vers le Parlement. Une bonne occasion de remettre en selle certains élus sur un trajet "utilitaire". Cette initiative du ministre wallon de la Mobilité peut être perçue comme cosmétique, mais elle nous a permis de rappeler au Parlement tout le sens de favoriser les déplacements à vélo... au quotidien !

Parlementaires wallons à véloIl avait été donné rendez-vous aux députés wallons en deux endroits : soit à la gare de Namur (pour favoriser une certaine intermodalité), soit le long de la Meuse à Jambes (pour un parking plus classique).

Ils avaient aussi le choix entre un vélo classique et un vélo à assistance électrique. Un tandem avait même été réservé pour l'occasion, mais M. Crucke n'a hélas pu rejoindre son collègue M. Di Antonio pour l'enfourcher...

Au final, environ 20 députés wallons sur 75 ont participé à cette opération "À vélo au Parlement". Bien sûr, ils ne sont pas venus depuis chez eux entièrement à vélo. Et certains découvraient le vélo comme mode de déplacement... Cependant la plupart ont avoué avoir pris un certain plaisir à faire ce trajet avec nous.

Parking vélo du Parlement wallonLes clichés habituels du mauvais temps, du relief, de l'effort (démesuré) à faire pour un déplacement sur deux roues ont pu être balayés. Certains députés se sont même montrés ouverts à relayer nos propositions au Parlement.

Malgré les airs de coup médiatique d'une telle opération, cette mise en selle de parlementaires (qui est une première à Namur) ouvre bien un champ d'interpellation du politique wallon.

Luc Goffinet

9441 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ