Le GRACQ représente désormais officiellement les cyclistes au Comité Consultatif des Voyageurs Ferroviaires, indépendant de la SNCB, qui émet des avis et des demandes au rail belge. Un lieu de concertation privilégié pour influencer l'accueil réservé aux vélos par le chemin de fer.

Embarquement vélo dans le trainCet organe légal, institué par l'Etat belge depuis 1991, se réunit plusieurs fois par an. Il se compose de personnes représentatives des usagers du rail : navetteurs, aînés, jeunes, piétons, personnes à mobilité réduite, familles, travailleurs, patrons et... cyclistes ! Il est paritaire au niveau linguistique et s'efforce de formuler des demandes constructives pour améliorer le service offert à tous les voyageurs.

Un comité d'usagers : pour quoi faire ?

Si ce comité ne se substitue pas aux organes de gestion de la SNCB, il est par contre compétent pour poser toutes les questions qu'il souhaite aux chemins de fer. Il peut aussi faire des propositions, que la SNCB doit étudier sérieusement. Une réponse négative de celle-ci doit être solidement argumentée...

Le SPF Mobilité et la ministre de la Mobilité Jacqueline Galant soutiennent activement ce comité, pour qu'il puisse remplir efficacement son rôle citoyen. Le GRACQ (qui y représente aussi le Fietsersbond) sera en tout cas attentif à tout ce qui concerne l'intermodalité train+vélo dans les années qui viennent, grâce à un mandat de cinq ans.

Luc Goffinet
 

à lire aussi...

Résumé de nos demandes à la SNCB

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ