Nous sommes en 1975. Toute l’Europe est gagnée par une politique d'urbanisme entièrement dédiée à l’automobile. Toute ? Non ! Car ça et là, d’irréductibles cyclistes résistent encore et toujours à l’envahisseur… Ce lundi 25 mai, le GRACQ fêtera son anniversaire en présence de nombreux membres et partenaires : l’occasion d’une rétrospective sur quatre décennies de militance au service du vélo !

Logo 40 ans du GRACQ

Le 25 mai 1975, ils étaient près de 2500 cyclistes rassemblés à la place du Jeu de Balle à Bruxelles. Leur objectif ? Réclamer un nouveau modèle de développement urbain, en opposition à la politique du "tout à la voiture" qui a provoqué, depuis les années 50, la disparition progressive du vélo : non seulement sur les routes, mais également dans les textes et les lois. C’est dans la foulée qu’est créé le GRACQ (Groupe de Recherche et d’Action des Cyclistes Quotidiens), porté par l’enthousiasme de cette première mobilisation. 

"Il y avait alors un véritable mépris de la plupart des décideurs et de la population en général : moqueries constantes, interdiction de parquer son vélo, et même des menaces sur l’emploi ! Dans les rues, on s’étonnait de croiser un autre cycliste, a fortiori une cycliste" se souvient Jacques Dekoster, fondateur de l’association. 

L’activité du GRACQ ne se réduit pas à des actions militantes. Afin de jeter les bases d’une nouvelle politique vélo, les cyclistes vont chercher l’inspiration à l’étranger et y nouent de nombreux contacts : l’expertise développée par l’association en fera l’interlocuteur privilégié des pouvoirs publics pour toutes les questions vélo. 

À Bruxelles et en Wallonie, les petits et grands succès font progressivement la différence : du premier parking vélo dans le métro à l’instauration de la rue cyclable, en passant par la création de la zone 30 et la déductibilité fiscale de la "prime vélo"... Toutes des victoires qui n’ont été possibles que grâce à l’investissement de très nombreux cyclistes bénévoles. C’est pour les remercier que le GRACQ convie l’ensemble de ses membres, ainsi que ses partenaires, à fêter son anniversaire le lundi 25 mai. L’occasion aussi de jeter un œil sur quatre décennies au service d’un avenir meilleur. 

 

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ