Les cyclistes de la région l’attendaient depuis quatorze ans, voilà qui est chose faite ! Le 20 septembre, dans le cadre de la Semaine de la Mobilité, la liaison cyclable entre la N4 et l’E411 à l’accès 8a (Louvain-la-Neuve) a été inaugurée à l’initiative du GRACQ.

Le “ruban” symbolique a été coupé par Chantal Jacobs, “manager” vélo wallonne, en présence de responsables politiques communaux et provinciaux, du coordinateur Mobilité de l’UCL (qui a cédé une bande de terrain afin de permettre la réalisation de cette liaison) et – bien évidemment – de nombreux cyclistes. Une sympathique verrée a clôturé la rencontre.

Un peu d’histoire

Le 29 septembre 1998, au même endroit, le ministre Michel Lebrun inaugurait l’échangeur 8a mis en service quelques mois plus tôt. Déjà, le GRACQ et le groupe Sentiers de Chaumont-Gistoux étaient sur les lieux pour réclamer le respect par l’administration du permis de bâtir qui précisait “il convient d’intégrer dans le projet la problématique des circulations piétonnes et cycliste”. En acquérant le statut autoroutier, le pont devenait interdit à la circulation cycliste et piétonne. Il s’agissait pourtant d’un maillon essentiel entre Dion-le-Mont et Louvain-la-Neuve.

Pendant de longues années, le MET de l’époque (Service Public de Wallonie actuel) a fait la sourde oreille, insensible aux multiples démarches des associations auprès de différentes instances, telles que le secrétaire général du MET, le fonctionnaire délégué, le ministre Daerden, le médiateur de la Région wallonne, etc. De nombreuses actions de protestation ont été menées sur le terrain. Et les rencontres avec la Direction des routes du Brabant wallon, pourtant en infraction continue, n’ont pas eu plus de succès.

Ce n’est que l’année dernière que le chantier a enfin été ouvert, sous l’impulsion de Mme Zamurovic. La liaison cyclopiétonne est devenue effective au printemps dernier et la Semaine de la Mobilité était l’occasion parfaite pour les cyclistes de fêter l’aménagement cyclable tant réclamé.

Perspectives futures…

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, la commune de Chaumont-Gistoux a obtenu de la Province une subvention pour asphalter le chemin agricole, actuellement empierré, qui conduit au quartier du Brocsous. Ce quartier est un lotissement très important de Dion-le-Mont. Cela fera un cheminement très agréable puisqu’il est à l’écart du trafic routier et sans dénivellation.

Philippe Degand

Le dossier de presse

9883 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ