C’est ce jeudi 28 juin que les associations cyclistes GRACQ, Fietsersbond et EUCG ont dévoilé les résultats de l’enquête “Pavé d’enfer 2012″, qui visait à sacrer les aménagements cyclables les plus diaboliques en région bruxelloise. C’est Ixelles qui remporte le trophée, suivie par Molenbeek et Bruxelles-Ville.

En début de mois, une enquête en ligne avait été lancée : les cyclistes étaient invités à voter pour l’endroit le plus diabolique à leurs yeux parmi quatre lieux préalablement sélectionnés par un comité d’experts.

Le trio de tête a été dévoilé le jeudi midi, à l’occasion d’une petite cérémonie organisée à la Porte de Namur. C’est la commune d’Ixelles qui a été plébiscitée à une large majorité par les 427 répondants, pour la Chaussée d’Ixelles (43%). La seconde place est occupée par Molenbeek pour la Chaussée de Gand (29%) et Bruxelles-Ville complète le podium avec la rue Joseph Stevens (16%).

action pavé d'enfer

Une colonne de cyclistes sur leur trente-et-un, accompagnée de nombreux journalistes, a donc emprunté (non sans difficultés) la Chaussée d’Ixelles, afin de rallier la maison communale et de remettre aux autorités ixelloises leur triste trophée. La remise du “Pavé d’enfer 2012″ a été l’occasion pour les trois associations cyclistes de dénoncer le manque, voire l’absence totale de considération de certaines communes pour les normes de sécurité et de qualité des aménagements cyclables.

Florine Cuignet

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ