"28% des accidentés graves de la route roulent à vélo”, peut-on lire aujourd’hui dans la presse. Ce chiffre, qui ressort d’une étude de l’Institut Belge pour la Sécurité Routière, plaide très clairement en faveur de plus d’investissements pour assurer de meilleures conditions de sécurité à vélo, ainsi que le souligne le GRACQ. 

28% des accidents graves concerneraient les cyclistes, devant les automobilistes (25%) et les motocyclistes (20%), en proportion du nombre de kilomètres parcourus. Des chiffres qui inquiètent et qui ont tendance à décourager les gens à se mettre en selle pour utiliser de préférence… la voiture, aggravant d’autant plus les problèmes de sécurité ! Car c’est bien le trafic motorisé qui est la cause première des chiffres préoccupants de l’accidentologie, et de l’accidentologie “vélo” en particulier. 

Cyclistes à Copenhague

Selon le principe désormais bien connu de “la sécurité par le nombre” (Safety in numbers, Jacobsen, 2003), plus les cyclistes sont nombreux, plus le risque d’accident diminue. Cette théorie a déjà été largement démontrée par les exemples néerlandais ou danois. Lorsque davantage de vélos circulent sur les routes, leur présence est en effet “attendue” par les autres usagers, sans compter que de nombreux automobilistes sont souvent eux-mêmes cyclistes, ce qui rend leur cohabitation sur la route plus sûre. 

Cependant, encourager davantage de personnes à se déplacer à vélo ne peut se faire indépendamment d’investissements conséquents destinés à renforcer leur sécurité. Des investissements à consentir en priorité dans le développement d’infrastructures cyclables adaptées et dans la réduction de la vitesse en agglomération, mais également dans la formation (formation à la conduite vélo dans les écoles, inclusion d’un module “vélo” dans les cours de conduite automobile). L’analyse des groupes les plus touchés – les jeunes enfants et les personnes plus âgées – plaide véritablement en ce sens. 

Un message qui, le GRACQ l’espère, sera entendu de nos prochains gouvernements. 

Aurélie Willems

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ