Cette année, le GRACQ organise la troisième édition de sa semaine d’action “éclairage”. Du 8 au 12 novembre, les Gracquistes battront campagne afin de sensibiliser les cyclistes à l’importance d’être visible sur les routes par temps sombre. Ils installeront à cette fin des kits d’éclairage réglementaires sur les vélos mal équipés.

action éclairageÀ vélo, être vu, c’est essentiel. Pourtant, de nombreux cyclistes circulent encore sans éclairage malgré la pénombre, se mettant ainsi inutilement en danger. C’est pourquoi cette année encore, les bénévoles du GRACQ guetteront les cyclistes mal éclairés afin d’équiper leurs vélos d’un kit d’éclairage. Quelque 500 kits seront ainsi distribués gratuitement tout au long de la semaine du 8 au 12 novembre, à Bruxelles et en Wallonie.

Cette année, le GRACQ et le Fietsersbond ont décidé d’aligner les dates de leurs actions "éclairage" respectives. Des actions de sensibilisation auront donc lieu dans différentes villes de Flandre à la même période. À Bruxelles-Ville, les deux associations mèneront leur action de front commun.

Cette semaine de sensibilisation vise à rappeler un point trop souvent méconnu du code de la route. Celui-ci impose en effet à tout cycliste qui circule entre la tombée de la nuit et le lever du jour, ainsi que par visibilité inférieure à 200 mètres, l’utilisation d’un feu blanc ou jaune à l’avant ainsi que d’un feu rouge à l’arrière, fixes ou clignotants. Le vélo doit être équipé de catadioptres – blanc à l’avant, rouge à l’arrière, oranges sur les pédales – et les roues doivent elles aussi être munies de catadioptres oranges ou de pneus à bandes réfléchissantes.

Les gilets fluorescents et les bandes réfléchissantes ne sont quant à eux pas obligatoires mais ces précautions supplémentaires restent vivement conseillées.

Florine Cuignet

9900 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ