Les cyclistes bruxellois se réjouissaient déjà du traçage de pistes cyclables sur le boulevard Poincaré, à l’issue de la Foire du Midi. Mais le collège communal de Bruxelles-Ville semble bel et bien décidé à faire échouer le projet régional de réaménagement du boulevard, sans aucune considération pour les gains avérés en termes de sécurité, pour les cyclistes comme pour les piétons. “Une situation tout simplement inacceptable”, dénoncent les associations cyclistes GRACQ et Fietsersbond. 

La Région de Bruxelles-Capitale s’est engagée, dans son Plan Vélo 2010–2015, à rendre les grands axes de la capitale plus sûrs pour les cyclistes. Récemment, des pistes cyclables marquées sont apparues sur certaines voiries régionales (rue du Trône, avenue Franklin Roosevelt, avenue du Roi Albert…). Pourtant, au Boulevard Poincaré, les cyclistes attendent encore et toujours les pistes cyclables prévues. En cause : le blocage pur et simple des travaux par la Ville de Bruxelles.

Ce qui fâche ? La suppression d’une bande de circulation automobile. Les plans de la Région prévoient en effet la réduction de trois à deux bandes de circulation, ce qui rendrait possible le marquage d’une piste cyclable de part et d’autre du boulevard Poincaré. Ce projet intermédiaire permettrait ainsi d’assurer dès à présent davantage de sécurité aux cyclistes, dans l’attente d’un réaménagement définitif du boulevard - qui inclurait quant à lui la création de pistes cyclables séparées du trafic.

Alors que des tests menés durant le mois juin ont conclu au maintien de la fluidité du trafic automobile et à une nette réduction du nombre d’excès de vitesse, le collège de Bruxelles-Ville semble pour sa part bien décidé à refuser aux cyclistes les conditions les plus élémentaires de sécurité… et à maintenir en l’état une autoroute urbaine totalement hostile aux usagers actifs.

Ce blocage est inacceptable pour les cyclistes”, déplorent les deux associations. “Nous réclamons que les autorités communales donnent leur approbation au plan de chantier, afin que la Région puisse débuter les travaux de marquage dès la clôture de la Foire du Midi.” C’est également le vœu qu’adresseront les cyclistes de Dynamobile à l’échevine bruxelloise de la Mobilité lors de leur accueil officiel ce jeudi 18 juillet à l’hôtel de ville de Bruxelles.

Éric Nicolas

9881 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ