Il n’y pas si longtemps, une piste cyclable était aménagée sur une portion de l’avenue du Port. Mais elle ne s’étend pas sur l’entièreté de l’avenue, et les carrefours comme les traversées restent encore dangereux. Ce mardi 11 mars, la commission de concertation se prononcera sur un nouveau projet de réaménagement de l’avenue, complet et définitif. 

Les associations cyclistes attendaient de longue date ce projet de réaménagement de l’avenue du Port, cet axe faisant partie intégrante, avec la rue Claessens, de l’itinéraire interrégional qui assure la liaison entre la Région de Bruxelles-Capitale et Vilvorde, Halle et Tubize. Il s’agit donc d’un enjeu majeur pour la mobilité cycliste. Pourtant, ce plan a été conçu en tenant compte avant tout du trafic motorisé.

Cela s’illustre particulièrement aux intersections et traversées, conçues au détriment de la sécurité des cyclistes. Les vélos qui circulent le long de l’avenue du Port sont sur un axe prioritaire, et il serait logique que l’infrastructure souligne cette priorité par une mise à niveau des traversées, sur le modèle ci-dessous.

Piste cyclable au carrefour.

Mais d’autres problèmes sont également relevés, comme le manque de stationnement vélo, le nombre insuffisant de traversées sur l’avenue et leur emplacement discutable, ou encore la conception des pistes cyclables au niveau des arrêts de bus qui mettent le cycliste en danger. Les associations regrettent également l’absence de mesures destinées à apaiser la vitesse du trafic motorisé : alors que l’on tente de réduire le nombre d’autoroutes urbaines sur le territoire régional, il semblerait que ce projet soit précisément en train d’en aménager une.

Les associations cyclistes ne comprennent pas un tel manque d’aboutissement dans un projet de cette importance. Elles plaideront donc pour un ajustement du plan à l’occasion de la commission de concertation, ainsi que pour le réaménagement des places Sainctelette et Jules de Trooz, condition indispensable si l’on veut véritablement développer le potentiel cycliste de cet axe.

Alexandra Jimenez

9915 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ